Par le Général Christian HOUDET (2S) – pour défendre-la-défense.com – Vendredi 3 mai 2019

Rappelons-nous les propos de M. Macron lors de sa campagne en février 2017 : la colonisation est un acte de barbarie… un crime contre l’humanité. Sur la guerre d’Algérie : …torture, barbarie..
Les anciens combattants de cette guerre n’ont pas du tout apprécié !

Rappelons-nous le repentir et la reconnaissance de la responsabilité de l’État dans la disparition de M. Audin, mathématicien hébergeur des poseurs de bombes qui tuaient les civils.
Encore un repentir et un camouflet pour les anciens d’Algérie.

Rappelons-nous l’humiliation du Général de Villiers Chef d’État-major des armées, devant les ministres, les généraux et de nombreux étrangers haut gardés, à la veille du 14 Juillet 2017 qui a marqué une vraie rupture entre le chef de l’État et ses armées.
La plaie n’est toujours pas refermée.

Rappelons-nous les millions d’euros confisqués aux militaires, en 2017, 2018 et bientôt 2019, alors qu’ils risquent leur vie pour la France dans des véhicules non protégés.

Rappelons-nous l’hommage appuyé rendu, en novembre 2018, par M. Édouard Philippe à Ho Chi Minh qui a mené le soulèvement vietnamien contre la France et décidé des opérations de guérilla contre les troupes et les ressortissants français durant la guerre d’Indochine.
Insulte pour les centaines de milliers de morts en Indochine et leurs familles.

Rappelons-nous que le gouvernement précédent a transféré au Panthéon les cendres de M. Jean Zay qui crachait par écrit sur le drapeau français.
Rappelons-nous la photo primée de cet anarchiste qui se torchait avec le drapeau.
Rappelons les polémiques sur les Lycées militaires ; plus proche les élucubrations à propos des saints patrons dans les armées.
Attaquer par tous les angles les valeurs que portent les armées est coupable.

Et maintenant, on voudrait célébrer les massacres du Rwanda, culpabilisant ainsi les militaires qui, sur le terrain, n’ont fait qu’exécuter les ordres des politiques.
Cette fois ci, on s’attaque aux combattants des forces spéciales et aux militaires d’active !

D’où vient ce mépris incompréhensible pour les militaires ou les anciens, leurs veuves et les orphelins !

Pourquoi s’attaquer à tous ces soldats valeureux qui sont pour la plupart des retraités touchés de plein fouet par les hausses de carburant, de taxes et de CSG ?

On s’en prend à leur honneur de soldat et on baisse leur pouvoir d’achat !

Alors, pourquoi, oui pourquoi s’attaquer aux 700 000 militaires qui ont participé aux opérations extérieures ces trente dernières années et qui ont risqué leur vie pour la France ainsi qu’aux 2, 2 millions d’anciens combattants qui ont tout donné. Pourquoi les affaiblir ainsi que leurs familles alors que « nous avons des devoirs envers eux » (Clemenceau) ?

Mes frères d’armes, mes amis, il est temps de dénoncer cette morgue et de faire entendre notre voix. Trois millions de voix, cela compte !